24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Un dimanche à l’européenne

03/10/2010 19h24 

Photo: AFP
L’Europe a remporté un impressionnant total de cinq points et demi sur une possibilité de six, dimanche, lors de la troisième session de la Coupe Ryder.

Les représentants européens mènent désormais 9,5-6,5 contre les Américains et tenteront tenir le coup pour l’emporter, lundi, lorsque seront disputées les 12 rencontres de simple.

Ces matchs ont été reportés à lundi en raison des conditions météorologiques qui ont retardé le jeu vendredi et dimanche matin sur le parcours de Celtic Manor.

Ce sera la première fois de l’histoire du tournoi que la Coupe Ryder se termine un lundi. N’eût été de Matt Kuchar et Stewart Cink, l’Europe aurait balayé les honneurs des rencontres de dimanche.

La paire américaine détenait une avance d’un point au moment de s’élancer au 18e trou, une normale 5. Les frères Molinari, Francesco et Edoardo, ont toutefois inscrit l’oiselet pour créer l’égalité.

« C’est un résultat fantastique, surtout qu’il provient de deux recrues », a commenté le capitaine européen, Colin Montgomerie, lors d’une entrevue télévisée.

Dominante dimanche, la formation européenne n’aura besoin que de cinq points dans les rencontres de simple pour mettre la main sur la coupe que les Américains ont remportée en 2008.

L’Europe a dû attendre six heures avant d’amorcer son travail de démolition en raison des orages. Lee Westwood et Luke Donald n’ont pas mis autant de temps pour défaire Tiger Woods et Steve Stricker 6 et 5, remportant ainsi le premier point de la session.

La paire européenne infligeait ainsi la pire défaite du numéro un mondial en carrière à la Coupe Ryder. Jamais Woods et Stricker n’avaient été battus sur la scène internationale. « Ils avaient remporté leurs deux premiers matchs, a commenté Donald après la partie. C’est bien de montrer qu’on peut les battre. »

Les Nord-Irlandais Graeme McDowell et Rory McIlroy l’ont emporté 3 et 1 contre Hunter Mahan et Zach Johnson dans l’autre rencontre à coups alternés.

Puis, dans un match de formule quatre balles, Padraig Harrington et Ross Fisher ont gagné 2 et 1 contre Dustin Johnson et Jim Furyk.

Miguel Angel Jimenez et Peter Hanson ont ajouté un autre point dans la colonne des Européens en prenant la mesure de Jeff Overton et Bubba Watson par deux coups. Martin Kaymer et Ian Poulter ont ensuite eu le dessus sur Phil Mickelson et Rickie Fowler, 2 et 1.

L’Europe devra atteindre les 14,5 points pour remporter le titre, lundi. En raison de leur statut de champions en titre, les États-Unis garderont leur trophée s’il y a égalité 14-14. Les Américains peuvent toutefois conserver un soupçon d’optimisme. Il y a 11 ans, ils avaient comblé un déficit de 10-6 pour renverser la vapeur et l’emporter.

 
 

Incontournables