24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Régimes de retraite: Lévesque blâme Labeaume

31/07/2014 13h37 

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.
Capture d'écran / Agence QMI
Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, se dit en opposition avec le maire de Québec, Régis Labeaume, quant à ses propos tenus à l'égard des syndicats et du projet de loi sur les régimes de retraite.

En entrevue à l'émission «Québec Matin» jeudi, M. Lévesque a affirmé que Régis Labeaume avait «fait une escalade au niveau de la confrontation».

M. Lévesque avoue qu'il y a «un problème avec les fonds de pension» et qu'il existe un important déficit dans les grandes villes. Il a ajouté cependant que Trois-Rivières ne fait pas partie du lot parce qu'elle a pris ses responsabilités et n'a «pas pelleté vers l'avant».

Selon lui, blâmer le syndicat est une erreur monumentale puisqu'il n'a fait que jouer son rôle de négociateur.

«Dieu sait que je ne suis pas le plus grand syndicaliste au monde, mais quand c'est blanc c'est blanc et quand c'est noir c'est noir», a soutenu le maire en entrevue.

Si les policiers ont le droit, la population aussi

Oui au projet de loi dans la mesure où il est possible pour les villes de négocier, a avancé le maire, jugeant toutefois les moyens de pression entrepris comme «inacceptables».

«Si les policiers ont le droit de coller des collants sur des véhicules publics pour protester, les citoyens auraient le même droit», a réitéré M. Lévesque, ajoutant qu'ils représentent la loi.

En conclusion, le maire de Trois-Rivières a rappelé qu'il y a aura une commission parlementaire qui étudiera le dossier à la fin du mois d'août et que c'est à cet endroit que les différentes parties devraient faire valoir leurs arguments.


 
 

Incontournables