24 HEURES - Le dimanche 21 octobre 2018

Terrée dans une église à Montréal

Manifestation de soutien à une Pakistanaise menacée d'expulsion

28/11/2013 16h34 

Une vingtaine de manifestants étaient réunis devant l'Agence des services frontaliers du Canada, jeudi midi, en soutien à une Pakistanaise menacée d'expulsion.
Photo Améli Pineda / 24 heures

Une vingtaine de personnes ont manifesté pour dénoncer l’attitude de l’Agence des services frontaliers du Canada qui tente d’expulser une Pakistanaise souffrant de problèmes de santé qui a trouvé refuge dans une église.
 
Réunis devant les bureaux de l’Agence jeudi midi, les manifestants ont accusé les autorités d’obliger Khurshid Begum Awan à vivre dans la peur, cachée depuis le 21 août dans une église anglicane à Montréal.
 
Ils demandent d’offrir immédiatement le statut de réfugiée à Mme Awan.
 
«C’est inacceptable comme situation, elle est séparée de sa famille. C’est un énorme stress au quotidien, elle ne peut pas obtenir le suivi médical dont elle a besoin», a dénoncé Amy Darwish, porte-parole du comité de soutien à la famille Awan.
 
Des agents s’étaient rendus à l’hôpital pour procéder à l’expulsion de la dame de 57 ans alors qu’elle était en convalescence à la suite d’un arrêt cardiaque.
 
Mme Awan est arrivée au pays en 2011 pour rejoindre avec son mari leur fille Tahira Malik, qui avait fui le Pakistan il y a 13 ans en raison d’un mari violent.

Depuis 2000, 36 cas de personnes qui se sont réfugiées dans des lieux de cultes ont été portés à l'attention de l’Agence des services frontaliers et presque tous ont été résolus.

 
 

Incontournables