24 HEURES - Le dimanche 26 mars 2017

Réseaux sociaux

Des amitiés virtuelles durables

29/07/2013 17h00 - Mise à jour 29/07/2013 17h15

Certains cherchent l'amitié sur des sites de petites annonce.
Photo Lydia Labbé-Roy/24h

À travers les pokes, les j'aime et les retweet, les amitiés sur les réseaux sociaux peuvent paraître superficielles. Or, certaines d'entre elles, qui ont vu le jour à même le web 2.0, sont aussi solides que si elles avaient été tissées à l'école secondaire.

Dans le cadre de la Journée internationale de l'amitié, qui a lieu mardi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a invité la population à nouer «les uns avec les autres des liens chaleureux qui renforcent notre humanité commune et favorisent l'épanouissement de la famille humaine.»

Bien que l'on pense souvent que ces liens ne sont vrais que lorsqu'ils sont créés en personne, certains ont trouvé quelques-uns de leurs meilleurs amis grâce à Internet.

La blogueuse Joanie Robichaud est l'une d'entre elles. Elle s'est liée d'amitié avec des inconnus alors qu'elle naviguait sur des forums. «On échangeait sur les forums et on a toujours gardé contact par la suite avec les courriels, MSN et éventuellement Facebook», indique-t-elle.

Roch Courcy, lui aussi blogueur, a rencontré virtuellement deux de ses meilleurs amis ainsi que sa copine. «J'ai l'impression de les avoir rencontrés à l'école, ou même au boulot tellement que ça ne paraît pas du tout que l'on s'est rencontré sur le web», explique-t-il.

Sortir du virtuel

Bien que leur rencontre a eu lieu en ligne, les deux blogueurs ont tenu à rencontrer leurs amis en personne. «Comme nous avions une passion commune, soit les médias sociaux, nous trouvions important de sortir du virtuel. Donc, nous sommes allés prendre une bière ou un lunch», explique Roch Courcy.

«Lorsque je suis déménagée à Montréal pour les études, j'ai pu rencontrer plusieurs amis, raconte, quant à elle, Joanie. On se faisait des soupers ou on passait juste du temps ensemble.»

L'amitié dans les petites annonces

Nouveaux arrivants ou nouvellement déménagés, d'autres vont jusqu'à chercher l'amitié dans des petites annonces. Sur le site Kijiji, par exemple, on retrouve des dizaines de pages de demandes.

«J'ai 37 ans, je suis nouveau au Canada. Je cherche des ami(e)s Arabes ou Latinos dans le coin de Laval-Montréal pour discuter, rire, partager des activités culturelles et autres», écrit l'un d'eux.

«Je suis une femme de 60 ans qui aimerait se faire des amis, si possible au alentour de mon âge pour échanger, faire quelques petites activités telles que le cinéma, prendre un café, échanger sur différent sujet, même jouer au Scrabble», écrit une autre.

 
 

Incontournables