24 HEURES - Le mercredi 19 décembre 2018

Montréal

Mary sans tête hante les rues de Griffintown

27/06/2012 09h18 

Photo: Emmanuel Delacour
C'est dans une atmosphère de manifestation nocturne qu'une centaine de Montréalais se sont réunis dans les rues de Griffintown pour célébrer la légende de Mary Gallagher.

Plus connu sous le nom de Mary sans tête, le fantôme de cette jeune femme est censé revenir tous les sept ans à l'endroit où elle fut tuée le 26 juin 1879, afin d'y retrouver sa tête.

« Je l'ai déjà vu flotter au coin de la rue. Tous les sept ans, on se réunissait pour voir le fantôme de Mary », raconte Claude Mercier, un résident de Griffintown.

Jusqu'en 2005, le prêtre catholique Thomas McEntee organisait des réunions de quartier, afin de commémorer la légende de Mary sans tête, mais aussi pour célébrer la culture irlandaise de Montréal à laquelle cette histoire s'est rattachée. La tradition est désormais perpétuée par les résidents de Griffintown qui ont préparé mardi soir une visite guidée des lieux.

« En 2005 j'ai été étonnée de voir toutes ces personnes réunies dans cet endroit désert. J'ai trouvé cette tradition charmante », explique Katherine Peacock, qui se trouve derrière l'organisation de l'évènement cette année.

Celle-ci a voulu perpétuer cette coutume afin de garder vivant l'esprit de Griffintown. « Pour avoir vécu quelques années dans ce quartier, je peux affirmer qu'il est sans pareil. Je suis triste parfois de voir tous les développements immobiliers et de savoir que la mémoire de Griffintown est perdue », soutient Mme Peacock.

Les festivités étaient accompagnées par la musique mélancolique de la fanfare Ville-Fantôme et les performances de divers artistes locaux.

Un meurtre sordide

L'histoire de Mary Gallagher débute un vendredi soir de 1879. La jeune femme et sa meilleure amie, Susan Kennedy, toutes deux prostituées sortent dans un bar de la Place Jacques Cartier. C'est à cet endroit que les deux péripatéticiennes rencontrent un homme, Michael Flanagan, qu'elles ramènent au domicile de Mme Kennedy, situé au coin des rues Murray et William.

Quelques autres verres plus tard, leur compagnon s'assoupit et une violente dispute éclate entre les demoiselles. Saisie de rage meurtrière, Susan Kennedy s'empare d'une hache et assène plusieurs coups à Mary Gallagher, la décapitant. Reconnue coupable de meurtre, Mme Kennedy est condamnée à la pendaison, mais sa peine sera modifiée et elle sortira de prison après y avoir purgé 16 ans.

Ce crime sordide fait les manchettes des journaux de l'époque et c'est ainsi que naît la légende de Mary sans tête. Jusqu'en 1929 des résidents de Griffintown ont affirmé avoir vu le fantôme de la jeune femme se promener à l'intersection de Murray et William à la date de l'anniversaire de sa mort.

emmanuel.delacour@quebecormedia.com

 
 

Incontournables