24 HEURES - Le samedi 18 novembre 2017

Le livre de Taillibert crée des remous

11/02/2011 12h14 

Le Livre de Roger Taillibert « Stade olympique de Montréal, mythes et scandales» n’est pas encore sur le marché qu’il fait des vagues et suscite un grand intérêt dans la population.
Photo: Jean-Marc Gilbert
Le Livre de Roger Taillibert « Stade olympique de Montréal, mythes et scandales» n’est pas encore sur le marché qu’il fait des vagues et suscite un grand intérêt dans la population.

Pour Claude Phaneuf, ingénieur de la Ville de Montréal, à l’époque, désigné par l’ancien maire Jean Drapeau pour assister l’architecte Roger Taillibert, «il s’agit d’un document d’exception et de réflexion que tous les québécois se doivent de lire puisqu’il nous parle des grands acteurs qui ont créé et le désordre sur le chantier et la facture faramineuse qui a suivi».

M. Phaneuf n’y va pas de main morte et il se dit «fier enfin» de voir l’architecte attaquer sur plusieurs fronts pour rétablir la vérité.

L’ingénieur à la retraite appuie M. Taillibert quand il reproche à la RIO «d’avoir dénaturé son œuvre et dépensé avec partisannerie en ignorant complètement l’architecte créateur, le seul capable de faire un projet économique».

«J’ai été témoin moi-même, dit-il, des erreurs de la firme Lavalin qui fut un mauvais directeur de projet que Québec dut remplacer après 19 mois de piètres services en plus d’être un grand dépensier qui a presque fait dérailler le projet.» Claude Phaneuf n’est pas tendre non plus à l’endroit du gouvernement libéral du temps « qui imposa ses vues à Montréal et qui mit en péril la présentation des Jeux».

À la Régie des installations olympiques (RIO), la porte-parole Sylvie Bastien n’a pas voulu commenter l’intervention de Roger Taillibert sans avoir lu son livre. «La direction de la RIO va évidemment prendre connaissance de l’histoire racontée par l’architecte, son histoire, et nous déciderons pas la suite de commenter ou pas», a-t-elle précisé.

Le livre de Roger Taillibert est aussi un grand hommage posthume à Jean Drapeau «qui fut erronément blâmé du fiasco par la commission Malouf », a tranché M. Phaneuf.

Nous avons tenté de joindre l’épouse de l’ancien maire pour connaître sa réaction, mais sans succès. Roger Taillibert lui a remis un premier livre, à la fin du mois de décembre dernier, «et elle m’a appelé le premier de l’An pour me remercier de publier la vérité», nous a déclaré l’architecte du Stade olympique.

Les Montréalais intéressés pourront se procurer très bientôt le livre de Roger Taillibert dans les commerces de la chaine Archambault, chez le librairie Renaud-Bray et à la librairie Olivieri, pour moins de 15$.

 
 

Incontournables