24 HEURES - Le mardi 23 septembre 2014

Exclusif

Des travaux de 500 millions $ dans le métro

24/11/2010 15h16 

La station Vendôme.
Photo: Sébastien St-Jean
Sans tambour ni trompette, la ville de Montréal vient d'autoriser l'emprunt d'un demi-milliard de dollars pour financer d'importants travaux d'infrastructure dans le métro, qui auront lieu au cours des cinq prochaines années.

Selon des documents dont 24H a obtenu copie, cette gigantesque enveloppe budgétaire permettra entre autres à la Société de transport de Montréal (STM) d'installer des ascenseurs dans quatre nouvelles stations, dont Champ-de-Mars et Vendôme, sur la ligne orange, avant la fin 2016.

Ces deux stations ont été choisies parce qu'elles sont adjacentes aux deux mégas-hôpitaux universitaires qui seront construits d'ici 2017, soit le campus centre-ville du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM) et le campus Glen du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Il en coûtera 15 millions $ par station, en moyenne, pour l'installation des ascenseurs.

Les usagers pourront aussi profiter de nouveaux écrans d'affichage électroniques dans plusieurs stations, qui coûteront au total 11 millions $.

Un nouveau système de sonorisation, pour mieux entendre les messages d'information à la clientèle dans le stations, sera également mis en place, au coût de presque 13 millions $.

Dépenses invisibles

Mais là s'arrête la liste des améliorations facilement appréciables par les voyageurs.

En effet, dans les documents transmis cette semaine aux élus montréalais, on apprend que 430 des 500 millions $ dépensés serviront à remettre en état du matériel déjà existant, souvent invisible pour les usagers.

Ainsi, 92 millions $ serviront à rénover l'alimentation électrique du métro, 80 millions $ devront être investis pour remplacer des équipements de ventilation, 31 millions $ iront au remplacement de 45 escaliers roulants et 22 millions $ seront dépensés pour maintenir l'efficacité du système de guidage des trains.

« Plusieurs de ces équipements installés il y a 44 ans ont atteint la fin de leur cycle de vie », justifie la STM.

Ce demi-milliard de dollars d'investissements constitue la troisième grande étape du programme Réno-Systèmes, amorcé en 2001, pour lequel la STM a déjà consenti 963 millions $ dans les deux premières phases.

La majeure partie de la facture sera essuyée par le gouvernement du Québec, qui épongera 263 millions $. Ottawa, grâce au programme Chantiers Canada, paiera 150 millions $, et la Ville s'acquittera du reste l'addition, soit 87 millions $.

jeanlouis.fortin@24-heures.ca

Galerie photos

 
 

Incontournables